Depose minute cdg1





Lire aussi: 10 questions iconoclastes sur le Grand Paris Express (juin 2018 cristallisation des colères locales.
Bertrand est étayé par ses nombreux contacts.
Dans la partie sud du RER B, une association, Courb, a déjà commencé à distribuer aux voyageurs excédés des brassards jaunes.
La navette CDG Express, surnommée «le train des riches» (lire cette chronique dans Le Monde), doit relier la gare de lEst, à Paris à laéroport de Roissy, en 20 minutes et au prix de 24 laller.17000 voyageurs contre 900000.Assistera-t-on à un soulèvement des usagers franciliens, similaire à celui des «gilets jaunes»?Le CDG Express doit acheminer 17000 personnes par jour, «soit 150 à 200 par train, à raison dun train tous les quarts dheure», a calculé.Le 6 février, Plus de trains a lancé une opération «carton rouge».Il partagera une partie de son itinéraire avec la partie nord du RER.Pour Arnaud Bertrand, usager"dien du RER et fondateur de lassociation Plus de trains, la confirmation du, cDG Express par le gouvernement, annoncée ce 6 février, risque de provoquer une colère sans précédent parmi les millions dutilisateurs"diens du réseau de transports de la région.Pour lui, marche pied à roulettes escamotables le chantier du CDG Express, qui a démarré avant même lannonce officielle du gouvernement ( vidéo ici pourrait cristalliser «toutes les colères locales» qui sexpriment les jours de galère.Le pessimisme.Ce salarié dune banque à La Défense travaille depuis 5 ans, avec son association, à aménager les horaires des lignes de louest parisien ( à lire ici ).La gare de Drancy (69000 habitants, Seine-Saint-Denis).«Le jour où il y aura un problème sur la ligne wetten bonus B, les 1800 passagers du RER verront passer, sur la voie dà-côté, cette navette rapide et ses 150 passagers», résume le responsable associatif.Plusieurs autres rapports, rédigés par lAdeme, Ile-de-France mobilités ou l Arafer, avaient alerté, déjà, sur les risques que font peser le nouveau chantier sur le fonctionnement de la voie.«Nous avions fait une opération analogue il y a cinq ans, pour obtenir le réaménagement des lignes de train L et U, dont la sncf et la région ne voulaient initialement pas entendre parler», se souvent.
«La préfecture et les opérateurs essaient de nous rassurer en affirmant que les travaux ne donneront lieu à aucun aléa de chantier», indique.
Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec les transports en Ile-de-France, ce projet ne doit pas être confondu avec.
Grand Paris Express, le futur super métro souterrain et ses 70 gares, dont le coût total est évalué à près de 40 milliards deuros.
Chaque jour, 900000 voyageurs empruntent cette ligne, au nord comme au sud de la capitale, et la dégradation des conditions à un endroit entraîne souvent des conséquences pour lensemble des voyageurs.Il connaît bien le réseau francilien, les angoisses et les agacements des voyageurs.De tels aléas se sont dailleurs déjà produits.Une situation qui sest encore produite le 31 janvier dernier.Pour en savoir plus sur les enjeux posés par le CDG Express, cette excellente enquête de lémission Parigo, sur France 3 : Signaler ce contenu comme inapproprié.



«Coupures importantes» à prévoir.
Lassociation Plus de trains navait pas manqué, à lépoque, de souligner cet étonnant aveu.


Sitemap